Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • Dr. Christian Linard, PhD, Biochimiste clinique
  • Dr. Christian Linard, PhD, DEPD, CSPQ.
Biochimiste clinique,
Biologiste moléculaire,
Professeur à l'Université du Québec à Trois-Rivières (Qc) Canada;
Directeur du Laboratoire LSIA
  • Dr. Christian Linard, PhD, DEPD, CSPQ. Biochimiste clinique, Biologiste moléculaire, Professeur à l'Université du Québec à Trois-Rivières (Qc) Canada; Directeur du Laboratoire LSIA

Suivez moi sur Twitter

S'abonner à ADN109 sur Twitter

Recherche

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Restez en Contact

Pour recevoir les articles, dès leur mise en ligne, il vous suffit de noter votre adresse courriel ci-dessous, dans la rubrique "Inscription à la NewsLetter" et de cocher la case "Notifications de Publication d'Articles".

Veuillez noter que ce système est automatisé et que votre adresse reste invisible pour l'auteur du Blog.

27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 17:21

De l’arsenic, du plomb, du mercure, de la dioxine, du DDT, des furanes, des herbicides, des pesticides, des médicaments...dans notre sang.  Comment ce cocktail de produits chimiques (100 à 200 substances) arrivent-elles dans notre organisme ? Afin de le savoir, la journaliste Isabelle Saporta a remonté cinq filières alimentaires. 'Manger peut-il nuire à la santé ?' est une investigation longue et rigoureuse menée durant seize mois au cœur de la fabrique alimentaire. Que nous apprend cet excellent documentaire du réalisateur Eric Guéret?

 

 

 

Voici quelques révélations qu’il nous dévoile :

Des pains contaminés par des pesticides de stockage comme le pirimiphos méthyl et le piperonyl butoxide.

Les pains complets de l’industrie agroalimentaire sont les pires à consommer car ils contiennent plus de pesticides que le pain blanc et sont truffés d’additifs chimiques (plus de 200).  Conclusion : consommez du pain complet bio.

Le pain bio enrichi en poudre de lin induit une diminution de 8% du cholestérol total et de LDL, et une diminution de 35% des triglycérides sanguins et tout cela en un mois.  Ces résultats sont aussi importants que ceux obtenus avec les médicaments hypocholestérolémiants.

 

« Le porc, un produit chimique » d’après le Dr David Servan-Schreiber.

Les porcs produits par sélection génétique sont immuno-déficients ce qui oblige l’utilisation massive d’antibiotiques.   À eux seuls, les porcs consomment la moitié des antibiotiques produits. Afin que l’on ne puisse plus les détecter dans leurs viandes, l'industrie agro-alimentaire utilise des antibiotiques qui sont rapidement métabolisés par l’animal.

Les vétérinaires des abattoirs ne disposent que d’une trentaine de secondes pour décider si la viande est propre à la consommation.  Leur inspection n’est que visuelle.  Ce n’est pas avec ce contrôle que l’on peut détecter des pesticides et médicaments dans la viande.  Pour les jambons, il faudra encore ajouter des nitrites et des nitrates, des polyphosphates et des colorants comme la nitroso-hémoglobine qui oxyde l’hémoglobine humaine et favorise les problèmes cardiaques.  Pour ces raisons, les jambons ne devraient pas être consommés par les enfants.

 

Les œufs industriels contenant 20 fois plus d’acides gras oméga-6 que d’oméga-3, favorisent les processus inflammatoires, l’agrégation des plaquettes sanguines, la croissance des adipocytes et des cellules cancéreuses.

 

Des PCB et des dioxines dans la chair de saumon.

Il n’existe pas de saumon au monde qui n’ait pas 1 mg de mercure par kg de chair et parfois cela peut atteindre jusqu'à 3 mg.  C’est pour cette raison que les organismes de santé de différents pays recommandent, aux femmes enceintes, de ne pas consommer plus d’une fois par mois les    poissons prédateurs comme le thon, l’espadon ou le requin.

 

Les PCB et les dioxines, étant solubles dans les graisses, ils s’accumulent tout au long de notre vie.

 

Ajouter à cela, qu’il n’y a aucune traçabilité pour les poissons des piscicultures et donc aucun responsable en cas d’intoxication.

 

Existe-t-il des remèdes?

Oui! Par exemple les produits « Bleu, Blanc, Cœur » qui respectent non seulement l’environnement, les animaux d’élevages mais également la santé humaine.

 

Voici le documentaire: "Manger, peut-il nuire à la santé?"

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Dr. Christian Linard, PhD, Biochimiste clinique - dans Industrie Agro-Alimentaire
commenter cet article

commentaires